Noël sous les cocotiers

Tellement cliché, et finalement tellement bon! Je ne sais pas ce qui était le plus satisfaisant pour moi (Benoît): Se vautrer sur la plage en lisant des polars alors que tout le monde passait un noël frigorifié,  au Canada comme en France, ou être à l’abri de la surenchère commerciale du mois de décembre, en pays musulman (les îles Gili où nous avons passé 2 semaines sont entre Bali hindouiste, et l’île de Lombok, musulmane comme le reste de l’Indonésie).

IMG_0911

Avant la soirée de noël, avec nos plus beaux habits… Enfin, un des 2 tee-shirts qui me suivent depuis quelques mois.

TRI10634

Le 25 décembre au réveil. Quand je vous disais que c’était un noël blanc!   

Notre noël était tout de même blanc… De sable blanc. Il était sur-mesure, avec un palmier de noël emprunté chez le voisin que Julie, Marie et les filles avaient décoré à la main. Marie, c’est ma mère, venue de France à notre rencontre, pour 1 mois entre Bangkok, Ubud, Gili Air et Siem Reap. Une bouffée d’air frais, une parenthèse familiale, une complice pour les filles, et une gardienne qui nous rendait la vie plus facile! Nous la retrouvons en France en mars. Fin de la parenthèse.

D’autres décos envoyées par les amis décoraient notre châlet en bambou, et on avait entassé au pied du palmier les cadeaux venus de France et ceux glanés au cours du voyage. Noël sur les îles Gili, c’est aussi une grande opération de séduction des touristes. Les bars branchent leur éclairage de soirée, proposent en « happy hour » leurs cocktails aux noms évocateurs, « Sex on the Beach », « Anesthesia »ou »Pirate Sunset ». Comme tous les mercredis, le bar voisin a organisé une grande soirée reggae, où toute l’île a débarqué vers 1 heure du matin, avec musique jusqu’à 5 heures. Et le tout s’est répété la semaine suivante, pour le nouvel an. Pas vraiment la grande forme le lendemain, pour eux comme pour nous!

Nous avons trouvé un resto sympa, « le cirque », qui n’avait rien de français, mais dont la vue était imbattable. Belle soirée avec chants de noël improvisés au dessert, entre familles australiennes, irlandaises et nous, nostalgiques de chorales dans les églises, le tout sur fond de bruits de vagues. Mais le top du top, c’était quand même la charrette-taxi tirée par une mule (notre moyen de transport du nord au sud de l’île) transformée en juke-box dans la nuit de noël. Musique de noël, oui, mais remixée techno. Imaginez « les anges dans nos campagnes » version chickaboom!

 

Advertisements

4 thoughts on “Noël sous les cocotiers

  1. C’est la première fois que je vous laisse un message, mais il vous faut savoir que votre voyage nous régale, photos et commentaires nous transportent et nous font du bien, particulièrement ces dernières semaines plutôt troublantes et tellement barbares. Merci, merci, c du soleil qui rentre chez nous tous, et bravo pour cette exceptionnelle aventure. je sais que Marie est rentrée, je ne l’ai pas encore appelé, je la laisse atterrir.
    je vous embrasse tous les 4

    J’aime

  2. J’aime bien ce dilemme entre les polars sur le sable et le zéro consommation. La photo de votre table avec cette baie immense et magnifique derrière vous comme un moment de plénitude aussi dense que l’immensité de la baie. Très content pour vous.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s